Accompagnement
Stratégie

Comment faire de la stratégie ... en ces temps incertains ?

Bernard
3 mois ago
Vocalyse > Blog > Accompagnement > Comment faire de la stratégie … en ces temps incertains ?

Comment faire de la stratégie … en ces temps incertains ?

Posted by: Bernard
Category: Accompagnement, Stratégie

Comment penser l’avenir à 10 ans alors qu’en 2008, le smartphone, les réseaux sociaux et la dématérialisation, n’existaient qu’à l’état de prototypes.

 

l’avenir ne se prévoit pas, il se prépare !

C’est pourtant ce travail de prospective que Vocalyse a accompagné dans trois organisations dans les six derniers mois. Une entreprise industrielle de conception d’aliments du bétail, une association professionnelle d’assurance qualité des Industries agroalimentaires et un syndicat intercommunal chargé de l’animation jeunesse. Trois structures juridiques aux activités différentes et pourtant une même finalité : donner du sens !

Construire un projet d’entreprise ou d’association, c’est donner du sens à l’action quotidienne. Elaborer un projet commun permet de rappeler les fondamentaux de votre raison d’être, de fédérer les salariés (ou adhérents) autour d’une mission et de valeurs communes même s’ils sont dispersés dans plusieurs sites géographiques. Il ne s’agit pas tant de “prévoir l’avenir” mais plutôt de “le préparer” en respectant la vision des décideurs.

Ce temps de construction stratégique permet d’allier le rêve et la réalité, l’utopie et l’action, et d’avoir, à ce moment-là, les pieds sur la terre et la tête dans les nuages.

 

Pour réussir sa réflexion stratégique, il faut trois ingrédients : du monde, du temps et de la méthode.

  • Le groupe d’un comité stratégique est idéalement de 7 personnes. Disons de 5 à 12. Plus on est nombreux, plus c’est long. Pour l’occasion on peut demander à un ou deux experts extérieurs de renforcer le groupe. Un naïf peut être aussi d’une grande utilité. Le régulateur est indispensable.
  • Pour ce qui est du temps à consacrer, il n’est pas nécessairement long mais il peut être intense. La première fois qu’on fait l’exercice cela peut prendre de 3 à 8 jours étalés sur 4 à 7 mois.  Il est tellement peu fréquent de prendre du recul pour penser à 10 ans, qu’il est bon de prévoir une journée entière à intervalle régulier (3 semaines c’est idéal). Avec un client nous avons testé une formule de séminaire de 14 heures à 14 heures le lendemain. Particulièrement efficace !
  • Pour la méthode, j’en ai personnellement trois différentes. Toutes complémentaires mais assurément créatives. Elles ont l’avantage de pousser les participants à l’échange et de nourrir le groupe des avis et opinions intimes de chacun. Elles permettent de se mettre en éveil sur un large panorama de risques et d’opportunités.

 

Que faire d’une stratégie?

Au final, une étape est souvent oubliée. C’est celle du partage de la stratégie avec les salariés, les clients et les parties prenantes. Si vous gardez votre stratégie dans un tiroir, dans un beau document que vous ne ressortirez qu’un an plus tard en vous demandant pourquoi vos prédictions ne se sont pas réalisées, vous aurez perdu votre temps. Vous allez sourire et pester avec un “Ah-ouiiiii,-c’était-pas-mal-mais-totalement-utopique”.

L’important est de pouvoir affirmer cette stratégie auprès de vos équipes dans un temps de partage ou vous n’allez dire que l’essentiel, sans refaire tout le cheminement de la pensée du groupe stratégique. Vous délivrerez alors vos axes de travail, vos enjeux et votre niveau d’ambition puis vous nous laisserez interroger vos équipes sur la façon dont elles pourraient prolonger le projet. Dans ce moment-là, il est important d’avoir un tiers pour faciliter la rencontre. Vous n’avez pas à convaincre, vous avez juste à entendre comment ils ont compris votre ambition. Il s n’ont pas à la juger, juste à la ré-exprimer avec leurs mots, leur réalité et leurs propres envies.

La meilleure question ressemblerait à : “Qu’est-ce qui vous plait la-dedans?” en exigeant au minimum trois réponses par personne à cette unique question. Alors vous allez voir les visages s’animer et, pour peu que vous ayez proposé de travailler cette question par petits groupe de 4 personnes, vous allez être surpris par l’ampleur que votre travail peut prendre.

 

Dirigez en stratège !

“Mais alors, il faut lâcher prise et laisser les équipes s’emparer de ce que nous avons mis tant de temps à produire ?” me disait un dirigeant qui, pour la première fois depuis la création de l’entreprise n’avait parlé que 10 minutes dans la réunion annuelle. Il avait passé les deux heures restantes à écouter et accueillir les synthèses des mini-groupes. Car c’est bien là la posture stratégique, “accueillir l’impensable et surfer à sa crête … tant que cet impensable n’est pas encore une vague déferlante qu’on ne peut arrêter”.

Alors, oui, on fait encore de la stratégie et c’est votre rôle de dirigeant d’y consacrer une énergie suffisante. C’est notre rôle à nous de vous accompagner pour que ce temps de prise de recul et de ressourcement de l’entreprise soit vraiment productif et utile au succès que vous méritez.

Vocalyse accompagne les dirigeants de PME

dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur stratégie

Author: Bernard

Laisser un commentaire

Notre utilise des cookies pour réaliser des statistiques de navigation et améliorer votre expérience.